1938-1941: Remaniement du Message du Graal, édition de dernière main

  1. 1920-1926: Revue “feuillets du Graal”, Édition du Message du Graal
  2. 1926-1931: “L’Appel”, feuillets du Graal, Message du Graal 1931
  3. 1931-1938: Résonances du Message du Graal, revue “La Voix”
  4. 1938-1941: Remaniement du Message du Graal, édition de dernière main
  5. Résumé
  6. Annexe
Chapitre 04

Dès la fin de 1938, Abd-ru-shin entama l’examen minutieux de ses conférences et, de 1939 à 1941, il mit de l’ordre dans toute son œuvre, comme on peut le voir de manière détaillée dans la déclaration faite par Irmingard Bernhardt le 15 mai 1956.

Copie des dépositions devant le tribunal régional de Schwaz:

Le Message du Graal a été modifié par son auteur lui-même, Oskar Ernst Bernhardt, entre 1939 et 1941.

En septembre 1938, nous fûmes – Monsieur Oskar Ernst Bernhardt, son épouse Madame Maria Bernhardt, mon frère Alexander et moi – expulsés par la Gestapo à Schlauroth près de Görlitz. En mars 1939, nous déménageâmes à la ville de cure Kipsdorf (Erzgebirge) avec l’accord de la Gestapo. Monsieur Oskar Ernst Bernhardt commença à remanier le Message du Graal dès cette année-là. À la fin de mai 1941, le manuscrit était prêt pour l’impression.

Les modifications prirent différentes formes. Notamment, la correction de la ponctuation, des déplacements de mots et l’élimination ou l’épuration de phrases ou de paragraphes entiers qui contenaient des idées qui avaient déjà été énoncées dans des phrases ou des paragraphes précédents.

Mais, il retira également des mots, des phrases et même des pages complètes là où il jugea que les humains ne comprendraient pas les notions qui y étaient présentées. Les expériences des années qui précédèrent son départ furent ici déterminantes.

Oskar Ernst Bernhardt procéda aux corrections dans un exemplaire du Message du Graal réservé à cette fin. À l’aide d’un crayon à mine, il écrivit des indications, fit des suppressions et inscrivit des signes là où il désirait apporter des modifications ou des compléments. À chaque fois, il nota ces modifications et ces compléments sur une feuille de papier à part. Par la suite, je retranscrivis ces notes écrites au crayon sur du papier ligné à l’aide d’une machine à écrire, car elles menaçaient de s’estomper et de devenir rapidement illisibles. Je gommai ensuite les annotations correspondantes dans l’exemplaire du Message du Graal servant aux modifications et je collai les passages dactylographiés. Lorsque d’importantes sections avaient été rayées dans une page, je collai les passages modifiés par-dessus. Ou encore, je réécrivai la page entière à la machine et la collai dans l’exemplaire.

Comme l’ordre des conférences fut lui aussi transformé, certaines conférences durent être retirées d’un endroit pour être insérées à un autre.

J’ai procédé à toutes les modifications en suivant précisément les directives de l’auteur du Message du Graal. Il vérifia lui-même chaque changement.

Le procédé décrit ci-dessus permet donc de comprendre pourquoi il existe si peu de pages portant des modifications écrites de la main de Oskar Ernst Bernhardt.

Vomperberg, le 15 mai 1956
Irmingard Bernhardt

Pour l’« édition de dernière main », tome I du Message du Graal, Abd-ru-shin ajouta avant tout à l’édition de 1931 les conférences parues en 1937 dans la revue « Die Stimme », mais pas selon l’ordre de leur publication. Il s’agit des conférences « Le culte », « Engourdissement », « La candeur », « La chasteté », « Le premier pas », « Le salut ! La rédemption ! » et « Le tempérament ».

Il en résulta que la conférence « Le mystère du sang » du cahier 1 fut placée dans le tome III entre « Le corps physique » et « Le tempérament ».

Également, des conférences extraites des « Nachklänge zur Gralsbotschaft », tome I, et de la collection des conférences individuelles se retrouvèrent dans ce premier tome.

À cette occasion, quelques titres furent modifiés. Ainsi, la conférence « Une ultime parole » devint « Une parole nécessaire », la conférence « Le Jugement dernier » reçut le titre « L’univers », et « L’appel au chef » (Führer, dans l’original allemand) se vit renommée « L’appel au guide » (la notion de Führer étant chargée d’une connotation négative en raison de son utilisation par les nationaux-socialistes).

Le deuxième tome du Message du Graal « de dernière main » contient principalement les conférences de l’édition de 1931, qui furent remaniées comme indiqué ci-dessus par Irmingard Bernhardt. Les conférences de Abd-ru-shin « Le Fils de Dieu et le Fils de l’Homme » et « Appelés » ne furent plus employées aux fins de publication et disparurent, comme les conférences « Et cela s’accomplit » et « Épilogue ».
La conférence « La Vie », tirée de l’annexe, achève ainsi le tome II.

Le tome III contient les textes des « Nachklänge zur Gralsbotschaft », tome I, et du recueil de conférences individuelles dont Abd-ru-shin avait décidé de poursuivre la publication. La conférence « Le mystère du sang » du cahier 1 de la revue « Die Stimme » y fut aussi insérée. Le texte intitulé « Celui qui ne veut pas reconnaître ma Parole … » apparut sous le titre « Le nom ».

L’épilogue « Comment il convient de saisir le Message » termine le tome III.

Cinq conférences des « Nachklänge zur Gralsbotschaft », tome I, et quatre conférences du recueil de conférences individuelles ne furent pas incluses dans le Message du Graal, tomes I, II et III. Il s’agit de « L’équilibre nécessaire », « Jésus et Imanuel», « Noël » (non identique à la conférence « Noël » du tome III de l’« édition de dernière main »), « Des mélodies de Noël résonnent dans l’univers et nous exhortent », « Je vous envoie ! », « Le portail s’ouvre ! », « La plaie », « Nouvel An 1935 » et « Le sacrifice ».

  1. 1920-1926: Revue “feuillets du Graal”, Édition du Message du Graal
  2. 1926-1931: “L’Appel”, feuillets du Graal, Message du Graal 1931
  3. 1931-1938: Résonances du Message du Graal, revue “La Voix”
  4. 1938-1941: Remaniement du Message du Graal, édition de dernière main
  5. Résumé
  6. Annexe